# Tape au moins 1 mot pour effectuer une recherche # Appuyez sur Entrée pour rechercher ou sur ESC pour fermer

Déséquilibre acido-basique : Le début des problèmes de santé

Il est essentiel de maintenir l’équilibre acido-basique pour préserver sa vitalité et éviter plusieurs problèmes de santé. L’organisme doit pallier quotidiennement à une augmentation du taux d’acidité provoquée par les sources de stress et la digestion des aliments. Les poumons et les reins servent à filtrer l’acidité du sang, tandis que le foie joue un rôle dans l’élimination des acides forts, surtout ceux provenant de protéines animales.

Les réactions chimiques qui soutiennent la vie se produisent uniquement dans un milieu ayant un taux d’acidité bien précis. Ce taux est exprimé en fonction de la proportion d’ions d’hydrogène (pH) et il varie généralement entre 7,38 et 7,42. La survie de l’organisme n’est plus possible si le pH sanguin se trouve en dessous de 7,0 ou au-delà de 7,8. Puisque le pH sanguin se maintient toujours au même niveau, l’acidification s’observe donc à travers les mécanismes de compensation du corps face à l’acidité. On constate la dégradation des fonctions métaboliques et des tissus à mesure que les réserves minérales s’épuisent et que l’acidité s’accumule.

 

Lorsque le corps s’acidifie

 

Pour neutraliser l’acidité, l’organisme utilise aussi différents processus chimiques appelés systèmes tampons. Ceux-ci emploient notamment les bicarbonates, phosphates et protéines pour alcaliniser le corps

Lorsque les mécanismes de gestion de l’acidité sont insuffisants, l’organisme va stocker les surplus dans les tissus conjonctifs et les excréter via les sécrétions de la peau afin de maintenir le pH sanguin dans une fourchette capable de maintenir la vie. La nuit, la production d’acidité diminue et les tissus ont l’opportunité de déverser les excès d’acidité dans le sang afin qu’ils soient éliminés par les reins et les poumons.

Éventuellement, les excès d’acidité s’accumuleront dans les tissus autour des fibres de collagène jusqu’à ce qu’ils deviennent rigides et ne reçoivent plus de nutriments, perturbant les activités chimiques et favorisant les inflammations. De plus, les mécanismes de tamponnage chimiques épuiseront les réserves minérales de l’organisme, ce qui affectera la densité osseuse ainsi que la santé du système nerveux, de la peau, des ongles et des cheveux.

 

Conséquences de l’acidification :

 

  • Perturbation de la flore intestinale et du métabolisme
  • Mauvaise assimilation des nutriments
  • Inflammations diverses, irritations aux muqueuses et orifices
  • Exacerbation des tensions musculaires, crampes et spasmes
  • Dérèglement du système immunitaire, allergies
  • Infections bactériennes, parasitaires et mycoses
  • Épuisement du système nerveux
  • Fatigue, manque d’énergie, frilosité
  • Perte de densité osseuse, caries et déchaussement dentaire
  • Dégradation de la peau, des ongles et des cheveux
  • Augmentation des caries dentaires
  • Calculs rénaux, brûlures urinaires
  • Vieillissement général de l’organisme
  • Tendance dépressive

Par ailleurs, dans la littérature scientifique, l’acidification de l’organisme est identifiée comme un facteur néfaste pour une foule de problèmes de santé : aphte, gastrite, colite, cystite, sinusite, migraine, ostéoporose, hypercholestérolémie, prise de poids, hypertension et même pour les troubles de l’humeur. 

 

L’importance de la respiration et du sommeil

 

Nous rejetons tout au long de la journée une grande quantité de gaz carbonique via les poumons. Il a été démontré que trois respirations profondes suffisent pour affecter de façon perceptible le pH sanguin. Une respiration profonde et sans entrave facilite ce processus et permet aussi d’apaiser le système nerveux, ce qui diminue également la production d’acidité et la consommation de minéraux alcalins dans le corps. Un sommeil réparateur et de bonne durée permet aussi d’exploiter pleinement ce processus de nettoyage, offrant à l’organisme une période quotidienne pendant laquelle la production d’acidité est minimisée et son excrétion, maximisée. Notons que dans les années 1950, la moyenne de sommeil atteignait 9,5h alors qu’aujourd’hui elle n’est plus que de 7h par nuit… la biologie humaine n’a pourtant pas changé en 75 ans !

 

Comment équilibrer le PH du corps ?

 

Le DTX DRINK  régule la saturation en acide et ainsi la charge cellulaire et le métabolisme des cellules également. Il contient des minéraux alcalinisants comme le sodium et des  minéraux acidifiants comme le chlorure de sodium. Ce qui détermine le potentiel acidifiant ou alcalinisant d’un produit, c’est la proportion entre les minéraux alcalinisants d’une part et les composants acides issus du produit lors de sa digestion d’autre part.

Le DTX DRINK réduit le nombre de polluants organiques tels que les bactéries, les virus, les mycoses (champignons) et les « radicaux libres », diminue les processus inflammatoires chroniques dans le corps et sont un angle d’attaque privilégié pour combattre les maladies chroniques.

Lors des 14 premiers jours de la désacidification et du désempoisonnement, la décomposition de substances nocives libère les toxines de l'organisme.

Laissez un commentaire

img

Le produit a bien été ajouté au panier.